Quels sont les principes de la « Méthode Lydiard » pour l’entraînement des coureurs ?

Alors, vous avez décidé de vous mettre à la course à pied, de vous lancer dans le marathon ou tout simplement d’améliorer vos performances ? Excellente idée ! Mais comment s’y prendre ? Quels sont les principes de base à respecter pour un entraînement efficace et sain ? Pour répondre à ces questions, nous allons nous appuyer sur la méthode de l’entraîneur néo-zélandais Arthur Lydiard, reconnu internationalement pour avoir développé une approche révolutionnaire de l’entraînement des coureurs.

L’endurance aérobique : la base de l’entraînement selon Lydiard

Avant de penser à la vitesse, Lydiard prône avant tout le développement de l’endurance aérobique. Selon lui, c’est la clé pour progresser durablement et éviter les blessures. Il propose donc de commencer par une phase d’entraînement basée principalement sur des séances de course à allure modérée, qui doivent représenter environ 70% du travail hebdomadaire.

A découvrir également : Pourquoi la course à pied est-elle bien plus qu'un simple exercice physique ?

L’objectif est d’augmenter graduellement la durée de ces séances jusqu’à atteindre une capacité à courir pendant plus d’une heure sans se fatiguer. Pour les coureurs plus avancés, Lydiard préconise même d’atteindre une capacité à courir pendant 2 à 3 heures à une allure confortable.

La périodisation de l’entraînement : un principe clé de la méthode Lydiard

Lydiard insiste sur la nécessité de structurer l’entraînement en différentes phases, chacune ayant un objectif spécifique. C’est ce qu’on appelle la périodisation. Après la phase d’endurance aérobique, il propose d’entrer dans une phase de travail de la vitesse en alternant des séances d’entraînement à haute intensité (intervalles courts à allure rapide) et des séances de récupération à allure modérée.

Dans le meme genre : Quels sont les permis et licences nécessaires pour pratiquer la chasse dans différentes régions ?

Cette phase de travail spécifique de la vitesse permet de développer sa capacité à maintenir une allure rapide pendant une durée prolongée. Lydiard recommande de privilégier des intervalles courts (de 30 secondes à 2 minutes) à une allure très rapide, avec des récupérations actives à une allure modérée.

Le travail de la vitesse et de l’intensité : un levier de progression

Une fois que vous avez développé une bonne base d’endurance aérobique, Lydiard propose d’intensifier le travail de la vitesse. Il s’agit de réaliser des séances d’entraînement à haute intensité, comme des séances d’intervalles longs ou des séances de côtes, pour améliorer sa vitesse maximale aérobie (VMA).

Il préconise de réaliser ce type de séances une à deux fois par semaine, en veillant à toujours respecter une bonne récupération entre chaque séance. Cette phase d’entraînement de la vitesse et de l’intensité doit représenter environ 20% du volume d’entraînement hebdomadaire.

La récupération active : un élément essentiel de l’entraînement

Un autre principe essentiel de la méthode Lydiard est l’importance de la récupération active. Selon lui, il est crucial de permettre à son corps de récupérer après des séances d’entraînement intenses, pour éviter les blessures et permettre au corps de s’adapter au stress imposé par l’entraînement.

Il recommande donc d’inclure des jours de repos complet dans son programme d’entraînement, ainsi que des séances de récupération active (course à une allure très modérée, stretching, yoga, etc.).

L’adaptation de l’entraînement au niveau de chaque coureur

Enfin, Lydiard insiste sur le fait que chaque coureur est unique et que l’entraînement doit être adapté à son niveau et à ses objectifs. Pour lui, il est essentiel d’écouter son corps et de respecter ses propres limites. Il n’y a pas de formule magique qui fonctionne pour tous : l’important est de trouver l’entraînement qui vous convient et qui vous permet de progresser à votre rythme.

Voilà, vous avez maintenant une idée de ce qu’est la "Méthode Lydiard" pour l’entraînement des coureurs. Un principe à retenir : la progression se fait pas à pas, avec patience et persévérance. Alors, prêts à chausser vos baskets et à vous lancer dans la course ?

La méthode Lydiard pour la course de marathon : établir un plan d’entraînement spécifique

En tant qu’adepte de la course à pied et fervent partisan de l’adaptation de l’entraînement au niveau de chaque coureur, Arthur Lydiard a également développé une approche spécifique pour l’entraînement des coureurs de marathon. Il a toujours été convaincu que l’endurance fondamentale est la clé pour réussir dans cette discipline exigeante.

Dans son approche de l’entraînement pour un marathon, Lydiard recommande de commencer par une première phase d’endurance aérobique, comme pour tout autre type de course. Cette phase doit représenter 70% du volume d’entraînement hebdomadaire. L’objectif est de développer une capacité à courir pendant une longue durée sans se fatiguer, ce qui est essentiel pour un marathon.

Lydiard préconise ensuite d’intégrer progressivement des séances d’entraînement à haute intensité dans le plan d’entraînement, pour développer la vitesse maximale aérobie (VMA). Ces séances d’entraînement pour la vitesse et l’intensité peuvent inclure des entraînements d’intervalles ou des séances de côtes. Pour un coureur de marathon, il est essentiel de pouvoir maintenir une allure rapide pendant une durée prolongée.

Enfin, la méthode Lydiard pour l’entraînement des coureurs de marathon insiste sur l’importance de la récupération active et du respect des limites de son corps. Après des séances d’entraînement intenses, il est crucial de permettre à son corps de récupérer pour éviter les blessures et permettre une adaptation optimale à l’effort.

Arthur Lydiard : Une influence majeure dans le monde du running

Arthur Lydiard, néo-zélandais, est reconnu comme l’un des plus grands entraîneurs de course à pied du XXe siècle. Sa méthode, fondée sur l’endurance fondamentale, a révolutionné l’approche de l’entraînement des coureurs à travers le monde.

Les principes qu’il a développés se sont avérés particulièrement efficaces pour l’entraînement des athlètes de haut niveau. Certains de ses protégés ont même remporté des médailles aux jeux olympiques, preuve de l’efficacité de sa méthode.

Mais la méthode Lydiard n’est pas réservée aux athlètes de haut niveau. Elle est aussi particulièrement adaptée à tous ceux qui souhaitent se mettre à la course à pied ou qui cherchent à améliorer leurs performances. Que vous soyez un coureur débutant ou un marathonien aguerri, la méthode Lydiard peut vous aider à développer votre endurance, améliorer votre vitesse et optimiser votre récupération.

Conclusion

La "Méthode Lydiard" est une approche de l’entraînement des coureurs basée sur des principes solides et éprouvés. Arthur Lydiard a mis l’accent sur l’importance de l’endurance aérobique, de la périodisation de l’entraînement, de la vitesse et de l’intensité, de la récupération active, et de l’adaptation de l’entraînement au niveau de chaque coureur. Son impact sur le monde du running est indéniable et sa méthode continue d’être largement utilisée et respectée. Alors, si vous cherchez à améliorer vos performances en course à pied ou à vous préparer pour un marathon, n’hésitez pas à vous inspirer des principes de la méthode Lydiard. Prenez le temps de construire votre endurance, travaillez votre vitesse, respectez vos périodes de récupération et n’oubliez pas de faire de votre plan d’entraînement un programme personnalisé et adapté à vos ambitions. Le chemin peut parfois sembler long, mais avec patience et persévérance, les résultats seront au rendez-vous. Bon entraînement !

Copyright 2023. Tous Droits Réservés